Les trouvailles de Dominique Fertil

City Guide, Dans mon book
Dominique Fertil

© Thibaut Voisin

Derrière sa devanture pastel d’ancienne boutique, l’espace de la galerie Dominique Etc. est élégant et lumineux, faisant converger l’attention sur les œuvres. Depuis 2002, il accueille de façon permanente l’œuvre du dessinateur d’humour Voutch. Mais la particularité du lieu tient à ce que ce soit avant tout un lieu de travail, que Dominique Fertil a voulu personnel et à son image.

Les originaux de Voutch

La galerie Dominique Etc. est, en effet, un lieu confidentiel. Dominique n’y reçoit que sur rendez-vous. Pourtant, la première fois que j’ai découvert la galerie, j’y suis entrée de façon impromptue, curieuse d’y découvrir l’exposition consacrée au célèbre dessinateur Voutch.

Cet effet de surprise n’est pas anodin, Dominique, elle-même, aime définir sa galerie comme « une trouvaille », dans une rue qui ne s’y prête pas forcément, située entre une laverie et un club de gym. Mais proche de la promenade Pereire, le cadre n’est pas dénué de charme, bien au contraire. La galerie présente l’ensemble des œuvres de Voutch à l’humour corrosif qu’on lui connaît. On peut y admirer la finesse du trait des originaux à la gouache ou encore y acheter les livres, affiches et cartes postales créatives, introuvables ailleurs. Une forte complicité professionnelle semble d’ailleurs lier l’artiste à son agent.

Galeriste et agent

Travaillant seule, Dominique représente également treize artistes qu’elle connaît de longue date, dont un photographe et douze illustrateurs, qui ont recours à un large éventail de techniques : trait, gouache, 3D, photomontage. Certains d’entre eux sont roughmen, leur travail rappelle la bande dessinée, ils « réalisent les premières ébauches de futures campagnes publicitaires, affiches ou films » explique-t-elle. Initialement, tous étaient des illustrateurs traditionnels, mais ils ont su à l’heure du numérique, passer à la palette graphique avec brio.

Avec pudeur et simplicité, Dominique évoque son métier d’agent, qui fait appel au goût et à l’ouverture d’esprit. Elle souligne l’implication personnelle et artistique et la nécessaire complicité dans l’accompagnement des artistes : « Il n’y a pas d’autre recette ». Cette cohérence apparaît dans le portfolio visible sur son site, où la personnalité de chaque artiste s’y exprime. Si elle aime son métier, Dominique déplore cependant qu’en France, l’illustration retienne communément peu l’attention des annonceurs en publicité, qui lui préfèrent volontiers la photographie. En effet, elle estime qu’une belle illustration ou une animation 3D a tout autant d’impact – si ce n’est plus – qu’une image photographique. Mais tel est le lot d’une galeriste, être en avance sur son temps…

Galerie Dominique et Caetera
18, rue Guersant, Paris 17e / 01 45 72 00 94
www.dominique-etc.com
Exposition permanente des originaux de Voutch

Ses bonnes adresses

L’Épicerie Verte
À la fois restaurant et épicerie bio
5, rue Saussier Leroy, Paris 17e / 01 47 64 19 68

Kanno
Restaurant japonais
6, rue Saussier Leroy, Paris 17e / 01 42 27 80 63

La Galerie sur Pilotis
24, rue Guersant, Paris 17e / 01 45 72 55 69

M.B.

Paru dans Le Bonbon, édition du 17e arrondissement, mars 2010.

Publicités

Une réflexion sur “Les trouvailles de Dominique Fertil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s