Les Tudors entre légende et Histoire

Avec les yeux

A l’occasion de la nouvelle saison, le musée du Luxembourg met à jour la face cachée des Tudors. À travers une scénographie en lettres gothiques, le parcours de l’exposition propose de relire l’histoire de la dynastie, qui régna sur l’Angleterre au XVIe siècle, au prisme de sa légende pour mieux démêler l’une de l’autre.

Costume porté par Cate Blanchett pour le film Elizabeth, 1997

Costume porté par Cate Blanchett pour le film Elizabeth, 1997

D’emblée, on nous rappelle que la culture et la création (le cinéma en particulier) se sont beaucoup intéressées à cette dynastie dans ses dimensions tant historiques que dramaturgiques. On pense aux multiples épouses d’Henri VIII (à travers la série les Tudors) ou à la reine Elisabeth Ière incarnée sur grand écran par Sarah Bernhardt au début du XXe siècle ou récemment par Cate Blanchett…

Difficile de se frayer un passage lors du vernissage bondé, mais la scénographie est feutrée, les cimaises mettent en lumière les tableaux aux encadrements parfois baroques.

Elisabeth Ire portrait de l'Armada

Elisabeth Ire portrait de l’Armada, après 1588, huile sur bois

L’exposition présente de nombreux documents et objets, de riches enluminures, aux tableaux surprenants telle l’anamorphose d’Édouard VI et de somptueux portraits royaux qui donnent à voir la dynastie et le pouvoir de ses souverains : à l’instar d’Élisabeth Ière à l’origine de la Renaissance anglaise. Le monarque influence autant qu’il inspire les artistes de son temps, plus il est puissant, plus les arts sont florissants.

La particularité des Tudors (en outre leur caractère proprement passionnel) est d’avoir suscité l’inspiration de nombreuses œuvres, tant littéraires que picturales bien au-delà de leur règne. En témoignent les gravures du XIXe siècle, décors de théâtre du XVIIe, les drames qui de Shakespeare à Victor Hugo entretiennent la légende des Tudors.

drame romantique Marie Tudor, Victor Hugo

Marie Tudor par Victor Hugo, Drame III, édition nationale, Paris, 1887, illustration Moreau de Tours

Clin d’œil, la citation de Shakespeare vient clore l’exposition tout en semant le trouble…

À voir absolument pour les inconditionnels des têtes couronnées et de l’histoire d’Angleterre ou pourquoi pas, si l’impétueux Jonathan Rhys-Meyers (campant Henri VIII sexy en diable dans la série télévisée les Tudors) ne vous a pas laissé indifférent…

 

Les Tudors musée du LuxembourgLES TUDORS
Quand ? 18 mars / 19 juillet 2015
Où ? Musée du Luxembourg
19, rue de vaugirard, Paris 6e
Ouverture tous les jours de 10h à 19h
Nocturne les lundis jusqu’à 22h

 

 

M. B.

Publicités

Une réflexion sur “Les Tudors entre légende et Histoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s