Thé, café ou chocolat ? L’essor des boissons exotiques au XVIIIe siècle au Musée Cognacq-Jay

Thé, café ou chocolat ? @ musée Cognacq-Jay

Avec les yeux

Direction le musée Cognacq-Jay, hôtel particulier de la fin du XVIe en plein cœur du Marais, qui abrite des collections du XVIIIe siècle. En ce moment, l’exposition Thé, café ou chocolat ? nous invite à revisiter cet art de vivre né des découvertes des conquistadores et devenu synonyme de raffinement parmi l’aristocratie et la bourgeoisie dès le XVIe siècle.

Instagram exposition Thé café chocolat musee Cognacq-JayOn se souvient que Louis XIV avait fait du chocolat la boisson de la Cour. Mais l’essor de ces boissons exotiques venues d’autres continents donna lieu à des modifications économiques comme la création de comptoirs et de corporations, ainsi qu’à une transformation de la société, qui peut sembler banale aujourd’hui : la consommation de ces boissons à tous les repas, en particulier au déjeuner et au goûter.

Boissons exotiques aux vertus sociales

Le débat sur la toxicité de ces boissons à la mode n’est pas nouveau. Leurs effets étaient déjà connus à l’époque. Tantôt encensées pour leurs vertus (le café comme l’allié de l’esprit, le thé celui de la santé, le chocolat ennemi de la ligne mais recommandé pour les enfants et les vieillards), tantôt décriées, les boissons exotiques gagnent rapidement les centres de sociabilité au cours du XVIIIe siècle, notamment les cafés à Paris, où se réunissaient les philosophes, à l’instar du célèbre Procope, qui a ouvert ses portes en 1674 et demeure toujours au 13 rue de l’Ancienne Comédie dans le 6e arrondissement.

L’art de vivre à la française

De plus, leur consommation engendre un art de vivre tout particulier : les services à thé, d’abord importés de Chine, furent ensuite fabriqués à la manufacture de Sèvres dont les innovations techniques permirent la création de services dédiés aux spécificités du chocolat et du café.
L’exposition assez courte que je recommande aux afficionados du XVIIIe, fans de Marie-Antoinette et autres accros au café, dévoile les pièces (porcelaines de Chine et de Sèvres) issues des collections du musée Cognacq-Jay dans un écrin tout désigné, mais aussi quelques natures mortes (Chardin, évidemment !) et des meubles témoignant de ce raffinement et du savoir-faire français.

Thé, café ou chocolat ? L’essor des boissons exotiques au XVIIIe siècle

27 Mai – 27 Septembre 2015

Musée Cognacq-Jay

Thé, café ou chocolat ? L’essor des boissons exotiques au XVIIIe siècle au Musée Cognacq-JayAdresse : 8, rue Elzevir 75003 Paris
Ouvert du mardi au dimanche, 10h à 18h.
Appli mobile : App store ; Play store
Catalogue de l’exposition
Mécénat : Cafés Richard

Advertisements

2 réflexions sur “Thé, café ou chocolat ? @ musée Cognacq-Jay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s