Chercher le garçon Mac Val

« Chercher le garçon », l’expo mâle au Mac/Val

Avec les yeux

Où sont les hommes ?

Certainement au Mac Val, réunis dans l’exposition collective « Chercher le garçon » qui met en questions la représentation de la masculinité par des artistes contemporains mâles.

L’exposition du Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, à Vitry-sur-Seine, convoque une centaine d’artistes de Robert Mapplethorpe à Claude Lévêque. Des artistes qui prennent le contre-pied des valeurs traditionnellement associées à la masculinité (efficacité, autorité, héroïsme, conquête, force, etc.) et dont les œuvres posent la question du genre masculin dans des représentations où son image est mise à nu autant que mise à mal. C’est que la vulnérabilité commence avec la nudité.
La plasticité des œuvres est très variée, preuve que le thème est inépuisable.

Sans surprise le corps est en jeu, à rebours du corps d’homme triomphant, publicitaire, héroïque, c’est bien souvent dans une posture faillible, inconventionnelle, tabou qu’il est présenté. C’est parfois dérangeant, quoique. D’après le mot du commissaire, Frank Lamy, l’amorce de cette exposition a les mêmes ressorts d’analyse que ceux du féminisme.

« L’exposition développe une approche tournée vers des artistes et des œuvres que l’on peut appréhender à partir des théories et postures féministes depuis les années 60. Ou comment le féminisme, envisagé comme une entreprise de déconstruction des systèmes de domination de tous ordres, irrigue la création contemporaine dans une perspective nécessaire d’ancrage de l’art dans un espace de réflexion et d’analyse du réel contemporain. »
Frank Lamy, commissaire de l’exposition « Chercher le garçon »

Parmi les œuvres d’art contemporain qui m’ont interpellée, les autoportraits de Michel Journiac (affiche de l’exposition), où il apparaît grimé tantôt homme, tantôt femme, jeune ou vieux, à la manière de Cindy Sherman ; des clichés de Mapplethrope retravaillés (par un artiste dont je n’ai pas noté le nom) où les corps d’athlètes grecs sont recouverts de paillettes ; la série de photos signée Patrick Raynaud intitulée Cochons pendus mettant en scène des bodybuilders pendus par les pieds et rétroéclairés au néon ; la vidéo du ballet/happening mi-gracieux mi-maladroit du chorégraphe sud-africain Steven Cohen, sur l’esplanade des droits de l’Homme à Paris, un coq attaché à son sexe, intitulé Coq/Cock ; I wanna be a good boy now de Claude Lévêque vient clore l’exposition ou encore l’installation lumineuse de Philippe Ramette L’Ombre (de moi-même), un dispositif et un titre qui en disent long.

« Ils aiment parler des femmes, les hommes. Ça leur évite de parler d’eux.
Comment expliquer qu’en trente ans aucun homme n’a produit le moindre texte novateur concernant la masculinité ? Eux qui sont si bavards et si compétents quand il s’agit de pérorer sur les femmes, pourquoi ce silence sur ce qui les concerne ? Car on sait que plus ils parlent, moins ils disent ?
De l’essentiel, de ce qu’ils ont vraiment en tête.
[…]
De quelle autonomie les hommes ont-ils si peur qu’ils continuent de se taire, de ne rien inventer ? De ne produire aucun discours neuf, critique, inventif sur leur propre condition ?
À quand l’émancipation masculine ?
À eux, à vous de prendre votre indépendance. »

Virginie Despentes, King Kong Theory, Grasset, 2006, p. 152 – 154.

Humain, trop humain

Chercher le garçon Mac Val

Exposition Chercher le garçon Mac Val 2015

L’exposition a beau s’attarder sur le genre, le sexe, l’identité, au bout du compte, qu’on soit un homme ou une femme, c’est presque indifférent. C’est la condition humaine qui est mise en question.
Que Virginie Despentes soit rassurée, « Chercher le garçon » tend à libérer l’homme des injonctions sociales et de la virilité piégeuse.

M. B.

« Chercher le garçon »

MAC/VAL Musée d’art contemporain du Val-de-Marne

Exposition jusqu’au 30 août 2015

Adresse : Place de la Libération
94404 Vitry-sur-Seine
Tél : 01 43 91 64 20
http://macval.fr
Tarif : entrée libre tout l’été
Ouvert du mardi au dimanche :

  • Mardi – vendredi de 10h à 18h
  • Samedi, dimanche et jours fériés de 12h à 19h

Fermé les 1er janvier, 1er mai, 15 août et 25 décembre.

Vous aimerez aussi (enfin, peut-être) :

Advertisements

2 réflexions sur “« Chercher le garçon », l’expo mâle au Mac/Val

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s