École Van Cleef & Arpels

J’y étais… à l’École Van Cleef & Arpels

City Guide
L’École Van Cleef & Arpels

L’École Van Cleef & Arpels © M. B.

Jeudi dernier, j’ai eu l’honneur de participer au cours inaugural de l’École Van Cleef & Arpels où se rencontrent la tradition du bijou français et celle ancestrale de la laque japonaise dite Urushi, l’occasion de pénétrer dans le monde feutré de la haute joaillerie et de découvrir ses métiers.

En 2012, l’exposition « Van Cleef & Arpels, l’art de la haute joaillerie » m’avait plongée dans le patrimoine, la créativité esthétique et technique sans cesse renouvelée de cette maison centenaire, c’est pourquoi je n’ai pas hésité un instant lorsqu’on m’a proposé d’assister au tout nouveau cours intitulé « Explorer et créer 3 : du bijou français à la laque japonaise ».

Un cours en présence du maître laqueur Junichi Hakose

cours de laque japonaise Urushi à l'École Van Cleef Arpels

Junichi Hakose (à gauche) dispense le cours inaugural de laque japonaise Urushi à l’École Van Cleef & Arpels

Lors de ce cours inaugural, le maître laqueur japonais Junichi Hakose s’était exceptionnellement déplacé de Wajima, berceau de la laque Urushi, veiller à l’enseignement de son art.

C’est donc dans les locaux de l’École, Place Vendôme, et suivant un protocole de prime abord intimidant que j’ai assisté au croisement des techniques française et japonaise. Récit d’expérience.

Dans la peau des petites mains de la joaillerie

Pour se mettre dans la peau des artisans joailliers, les élèves de l’École Van Cleef & Arpels sont répartis en petits groupes de six à huit personnes et priés de revêtir une blouse brodée aux initiales de la maison. Plus qu’un accessoire, la blouse s’avère nécessaire car les techniques sont salissantes.

Cette session d’une durée de 3 heures, comprend deux ateliers tous dispensés par des professionnels ayant plus d’une dizaine d’expérience au sein de la maison.

Du bijou français…

École Van Cleef & Arpels

Atelier joaillerie à l’École Van Cleef & Arpels © M. B.

Pour la première partie du cours consacrée à la joaillerie française, chaque élève prend place derrière l’établi et se familiarise avec les outils sous le regard expert et bienveillant d’un maître de la maison.
L’exercice consiste à réaliser la « reprise de la fonte » et le poli d’une pièce de laiton, en l’occurrence un papillon, emblème de l’École, auquel on ajoute des cabochons d’ivoire végétal.

Principale difficulté : manier la fraise tout avec précision malgré les oscillations. On se rend vite compte que ce travail manuel exige patience et dextérité. Les techniques de joaillerie et les étapes de fabrication d’un bijou sont physiques, requièrent force et énergie mais quel plaisir d’utiliser ses dix doigts à la création d’un objet !

…à la laque japonaise

L’École Van Cleef & Arpels

Cours de laque japonaise Urushi © L’École Van Cleef & Arpels

La seconde session du cours dédiée à la laque japonaise est une invitation au voyage, façon de renouer avec l’orientalisme du XVIIIe siècle et les collections d’objets laqués dont Marie-Antoinette était férue… Après une brève évocation des techniques de l’Urushi (laque végétale précieuse aux nombreuses propriétés), il est temps de passer à la pratique.

Le cours intervient à la phase de finition et reprend les procédés traditionnels empreints de poésie :

  • création du motif au gofun et transfert au papier Washi
  • Maki-e : pose de laque recouverte de poudre d’or
  • pose des couleurs à l’aide un pinceau très fin
  • pose des éclats la nacre.
laque japonaise

Résultat final de l’atelier laque japonaise à l’École Van Cleef & Arpels © M. B.

L’atelier laisse place à l’expérience en employant les techniques authentiques pour la création d’un motif typiquement nippon où la nature et la mer sont omniprésentes. En revanche, sa durée limitée ne permet pas une créativité débridée.

Pour l’ornement du papillon, j’ai choisi un dessin asymétrique et placé le maki-e (poudre d’or) représentant des vagues en bas du motif. L’application de la laque Urushi est minutieuse, une activité quasi-méditative qui m’a beaucoup plu.

Le résultat est gratifiant : en un peu plus de trois heures d’atelier, on réalise deux objets d’art, deux papillons, l’un orné de laque, l’autre que l’on a modelé comme une pièce de joaillerie de ses propres mains. Pour cet exercice, mieux vaut avoir une âme artistique et un peu d’adresse !

La fin de session a également son cérémonial : celui de la remise des certificats en présence des formateurs.

M. B.

L’ÉCOLE Van Cleef & Arpels

École Van Cleef & Arpels

Atelier joaillerie à l’École Van Cleef & Arpels © M. B.

L’École Van Cleef & Arpels, créée en 2012 et présidée par Marie Vallanet-Delhom, fait connaître les savoir-faire de la maison en dispensant des cours d’initiation à la joaillerie et l’horlogerie accessibles à tous publics, y compris aux enfants et aux ados, en français et en anglais.

Adresse :
22, place Vendôme, 75001 Paris.
Entrée des élèves : 31 rue Danielle Casanova, 75001 Paris.

Explorer et créer 3 : du bijou français à la laque japonaise

Prix : 600 euros
Prochains ateliers :

  • en français : les 6 octobre, 17 novembre et 8 décembre 2015
  • en anglais : les 13 octobre, 24 novembre et 15 décembre 2015

Renseignements par téléphone : +33 (0)1 70 70 36 00
Réservation en ligne (rubrique calendrier) http://www.lecolevancleefarpels.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s