Affiche Picasso Mania

La « Picasso Mania » s’empare du Grand Palais

Avec les yeux
Picasso Mania au Grand Palais

Dispositif vidéo de l’exposition Picasso Mania au Grand Palais

Temps fort de la programmation du Grand Palais, l’exposition « Picasso.Mania  » fait se rencontrer le grand maître du XXème siècle, Pablo Picasso (1881, Malaga – 1973, Mougins) et une centaine d’œuvres d’artistes contemporains qui s’inscrivent dans sa lignée, un parcours dont on perçoit difficilement la cohérence.

Hommage cacophonique et mélange des genres

Picasso Mania s’ouvre sur un mur de portraits vidéo d’artistes contemporains s’exprimant sur le maître, d’Agnès Varda à Jeff Koons. Captivant, le dispositif crée une dimension interactive.
Mais dès la deuxième salle, c’est la cacophonie : de la Picassso Mania en veux-tu, en voilà ! L’accrochage télescope créations de toutes les époques, du Pop Art convoquant Warhol ou Lichtenstein, des artistes contemporains tels que Yan Pei-Ming ou Maurizio Cattelan allant jusqu’à la dispersion, si bien qu’on ne sait plus où poser le regard, ni quoi retenir.

Un clin d’œil à David Hockney un peu timide

David Hockney, Place Furstenberg, 1985,

David Hockney, Place Furstenberg, 1985, collage, photographies. Collection de l’artiste, Los Angeles.

À ces premières salles se juxtapose le travail de David Hockney : œuvres inspirées du cubisme qui recomposent la réalité à l’aide de mosaïques de polaroids des années 80, vidéo où l’image se diffracte, toiles, etc. Un rapprochement logique puisque David Hockney a été fortement marqué par la rétrospective consacrée à Picasso à la Tate Gallery en 1960. Néanmoins, on peut reprocher au dispositif d’en faire trop ou pas assez, en tant qu’artiste, David Hockney mériterait plus qu’un chapitre.

Un parti pris discutable

C’est la même critique que l’on peut formuler en regard des artistes contemporains exposés ici : ils existent par eux-mêmes, d’une certaine façon, tous les artistes contemporains sont des descendants de Picasso, le thème de l’exposition serait en somme une tautologie.
Ainsi, la force de Who’s affraid of the big bad wolf d’Adel Abdessemed tient à autre chose qu’aux dimensions monumentales qu’elle a en commun avec Guernica : la violence, le choc esthétique, un propos tout autre que celui de la stèle mémorielle.

En revanche, le montage vidéo de films allant de A bout de souffle de Jean-Luc Godard à Basic Instinct de Paul Verhoeven où apparaissent les œuvres de Picasso fait preuve de créativité, le dispositif est ludique même s’il se borne à un effet de citation.

Picasso Mania

Accrochage des œuvres de Picasso

Il n’en reste pas moins que les toiles de Picasso réunies aux galeries nationales du Grand Palais se ne déparent pas de leur pouvoir d’attraction. C’est ce que le spectateur vient chercher.
À noter que les œuvres de Picasso font l’objet d’un accrochage concentré – paraît-il que c’est ainsi que le peintre disposait les œuvres dans son atelier.
Enfin, s’il est intéressant de voir présentées les peintures tardives du maître, qualifiées de Bad painting, celles-là même qui ont inspiré les artistes américains tels que Basquiat, l’accrochage pèche cependant. À la cacophonie s’ajoutent la succession des salles, l’abondance des œuvres. L’exposition semble crée un effet de saturation, la dilution du propos, de sorte qu’on reste un peu sur sa faim

M. B.

Picasso.Mania

07 OCTOBRE 2015 – 29 FÉVRIER 2016
– Où ? Grand Palais
Galeries nationales entrée square Jean Perrin
– Quand ? Lundi, jeudi et dimanche de 10h à 20h. Nocturne le mercredi, vendredi et samedi de 10h à 22h.
Fermé le mardi sauf pendant les vacances scolaires.
Fermeture anticipée à 18h les 3, 24 et 31 décembre Fermeture le 25 décembre.

Publicités

3 réflexions sur “La « Picasso Mania » s’empare du Grand Palais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s