Olafur Eliasson à Versailles : lumineux et aquatique 

Avec les yeux

Depuis le 7 juin et jusqu’au 30 octobre 2016, Olafur Eliasson transfigure Versailles. L’artiste contemporain danois-islandais invité par l’institution a créé in situ des œuvres qui montrent littéralement le palais classique sous un autre angle, succédant ainsi à Anish Kapoor, Joana Vasconcelos, ou au scandaleux Jeff Koons.


L’art contemporain engage généralement le corps dans la réception de l’œuvre. C’est le cas ici. D’une part, les œuvres conçues pour les intérieurs (galerie des glaces, salle des gardes, salle de l’œil de bœuf) sont miroitantes et incandescentes à l’instar de Your Sense of Unity, Deep Mirror, Solar Compression – qualités qui auraient sans doute plu au roi soleil. En cela, comme souvent chez Olafur Eliasson, elles jouent sur les effets d’optiques, les trompe-l’œil, ce qui constitue en soi une expérience esthétique et ludique. Celles-ci sont à mon sens la plus belle réussite de l’exposition. Olafur Eliasson réussit une synthèse parfaite entre son œuvre et Versailles, l’œuvre-écrin, en impulsant la modernité du regard au cœur de ce qu’était le château à l’époque classique, une cour où voir et être vu (à un détail près, aujourd’hui, on fait des selfies smartphone à la main…).

D’autre part, dans les jardins, Olafur Eliasson met en jeu l’élément aquatique sous différentes formes, sans doute pour rendre hommage à Le Nôtre. La Cascade monumentale (Waterfall), presque écrasante, qui prend place dans l’axe du grand canal a de quoi surprendre. Elle contraste avec le Glacial Rock Floor Garden où l’eau est figée (photo) et avec le Fog Assembly dont la brume sera certainement plus agréable pendant les chaleurs estivales qu’en ce printemps pluvieux.

On regrettera néanmoins :

  • les œuvres dispersées à travers le château, parfois introuvables ;
  • la rareté de la signalétique dédiée à l’exposition et celle du personnel en mesure d’orienter les visiteurs égarés ;
  • voire même l’absence de l’œuvre (The Curious Museum, censée être présentée dans le salon d’Hercule, n’était pas visible lors de ma visite : l’œuvre ayant été endommagée ou vandalisée)…
  • l’accès payant aux jardins lors des Grandes Eaux Musicales.

M. B.

Olafur Eliasson au Château de Versailles

Dans le château : Tous les jours, sauf le lundi, de 9h à 18h30
Conditions normales de visite, billet Château non surtaxé pour l’exposition

Dans les jardins : Tous les jours de 8h à 20h30
Entrée gratuite, sauf les jours de Grandes Eaux Musicales, de Jardins Musicaux (de 9h à 18h30) : Les samedis et dimanches jusqu’au 30 octobre 2016, les mardis du 7 au 28 juin puis du 5 juillet au 25 octobre, les vendredis du 1er juillet au 30 septembre ainsi que le jeudi 14 juillet. (Attention : Fermeture anticipée du jardin à 17h30 les samedis du 18 juin au 17 septembre, le jeudi 14 juillet et le dimanche 30 octobre 2016).
Également visible en soirée les jours de Grandes Eaux Nocturnes, les samedis du 18 juin au 17 septembre 2016 de 20h30 à 23h.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s