blue monday

Blue Monday ?

Avec les yeux

Nommé « Blue monday », le troisième lundi du mois de janvier est censé être le « jour le plus déprimant de l’année ». Bien que la magie de Noël et des fêtes ait cessé, que l’hiver soit rude et votre compte, vide, objectivement, il n’en est rien. Cette dénomination anglo-saxone fondée sur une pseudo formule mathématique est une pure invention marketing pour vous pousser à partir en vacances.

Néanmoins, s’il fallait sublimer grâce à l’art l’idée du blue monday, ce serait à travers une toile de Serge Poliakoff ou un titre de New Order.

blue monday

Serge Poliakoff, Gris bleu, 1962. Collection particulière, Paris © ADAGP Paris, 2013

Et s’il fallait lutter contre la déprime de l’hiver, je vous inviterait vivement à visiter le Grand Musée du Parfum pour retomber en enfance dans une débauche de luxe et de technologie ou à écouter des podcasts féministes.

Quant à moi, je pense que le blue monday a plus sa place en février, juste après la St Valentin, alors que les soldes sont terminés et que le printemps tarde trop à venir.

M. B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s