Dans la garde-robe de Dalida (au Palais Galliera)

City Guide, La mode, la mode, la mode

 

Star charismatique et populaire, Dalida incarne une icône de mode audacieuse à la scène comme à la ville. Le Palais Galliera lui consacre, du 27 avril au 13 août 2017, une exposition dessinant entre élégance fifties et paillettes disco, la femme libre autant que l’artiste.

« Une femme qui vit à fond sa féminité est par là même l’égale des hommes. » Dalida

Publicités

Balenciaga au musée Bourdelle, noir c’est noir

City Guide, La mode, la mode, la mode

Exposition Balenciaga l oeuvre au noir au musee BourdellePlus qu’une ode à la mode, Balenciaga, l’Œuvre au noir est une exposition d’une grande poésie.

Ouverte au public le 8 mars dernier, elle place le travail de Cristobal Balenciaga (1895-1972), couturier d’origine espagnole, au cœur d’un dialogue avec les sculptures d’Antoine Bourdelle.

Jeanne Lanvin au Palais Galliera : 5 choses à retenir

La mode, la mode, la mode

C’est le 8 mars, journée internationale des droits des femmes et pendant la fashion week parisienne, que le Palais Galliera dévoile la première exposition rétrospective dédiée à la couturière Jeanne Lanvin.

Expositions mode printemps 2015

Expos mode – collection printemps été 2015

City Guide, La mode, la mode, la mode

Art appliqué, savoir-faire, industrie, la mode tient une place à part dans le paysage culturel et artistique. Chaque saison, je guette avec intérêt les expositions mode, monographiques ou non, comme récemment Fashion Mix au musée de l’histoire de l’immigration, les destins et nationalités croisés de la couture parisienne.
Florilège des expositions mode du printemps à Paris.

Fashion Mix exposition

Fashion Mix, le brassage culturel de la mode parisienne

Avec les yeux, La mode, la mode, la mode

Exposition Fashion Mix L’exposition Fashion Mix, mode d’ici, créateurs d’ailleurs retrace de façon chronologique l’évolution de la mode made in Paris et de ceux qui la font au musée de l’histoire de l’immigration. Inventée par l’Anglais Charles Frederick Worth au XIXe siècle, la haute couture s’est constamment nourrie des mouvements migratoires du XXe, idem pour le prêt-à-porter et la création contemporaine. Le parcours de l’exposition raconte comment ces phénomènes leur insufflent une inspiration nouvelle.