Histoire de la violence

Édouard Louis, Histoire de la violence

Les mots devant soi

Malgré un titre qui laisse penser à un essai, Histoire de la violence d’Édouard Louis, est un roman. Cette dénomination inscrite en couverture semble dénoncer d’emblée l’écriture comme artifice : toute histoire vraie devient fictionnelle, littérature, création une fois racontée à travers le prisme de l’écriture.
Histoire de la violence n’en demeure pas moins un livre poignant. Le roman relate la rencontre du narrateur avec un jeune homme nommé Reda. Ce qui devait être une rencontre amoureuse tourne à l’agression, au viol, à la tentative de meurtre. Une violence inouïe que le narrateur refuse d’inscrire dans un schéma de prédestination sociale.