Dominique Gonzalez-Foerster dilate le temps au Centre Pompidou

Avec les yeux
néon fiac

Dominique Gonzalez-Foerster, Exotourisme, 2002 (Courtesy Esther Schipper, Berlin)

À travers 1887 – 2058, l’artiste française Dominique Gonzalez-Foerster, Prix Marcel Duchamp 2002, déploie son univers au Centre Pompidou, ou plutôt ses « environnements », dénomination qu’elle préfère à celle d’installation, à travers une scénographie évoquant une demeure aux multiples entrées (chambres d’époque, intérieur, paysages…).

Paul Morand, L’allure de Chanel : morceaux choisis

Les mots devant soi

Paul Morand, L'allure de Chanel

Initialement paru en 1976, L’allure de Chanel de Paul Morand est un portrait de Gabrielle Chanel à la première personne, comme si elle se racontait elle-même, mais retranscrit par un de ses amis de la première heure, Paul Morand qu’elle retrouve après quelques revers en 1946, au Palace de Saint-Moritz en Suisse.

L’Instagram du vendredi #2 : Paris, jardin du Palais-Royal

City Guide

Jardins du Palais Royal

Une balade dans les jardins du Palais Royal ?
Paris 1er, Les Mots devant soi, 2014


Après la rue des Thermopyles, changement de décor ! Je vous parle du jardin du Palais-Royal et de ce qu’il évoque pour moi…

Le Palais-Royal est un lieu magique, un peu mystérieux, sans doute parce qu’il renferme un jardin public encadré de nobles colonnes et de grilles. Derrière ses galeries, tout semble symétrique : à la beauté hiératique de la pierre répond l’alignement parfait des arbres. La nature y est parfaitement domestiquée comme dans un jardin à la française. C’est pourtant un lieu de promenade, de vie, pris d’assaut dès les premiers rayons de soleil, il faut dire que la lumière y est particulière, sans doute à cause de son reflet sur les façades de pierre. Au printemps, on peut y voir des magniolas en fleurs. L’été, les chanceux viennent y jouer aux boules à l’heure du déjeuner – ce que cette photo prise un matin de septembre dernier ne vous dit pas.

Voici l’adresse pour vous en rendre compte par vous-même : Jardin du Palais-Royal, 6 rue de Montpensier, Paris 1er

M. B.

L’Instagram du vendredi #1 : Paris, rue des Thermopyles

City Guide, Les mots devant soi

Rue des Thermopyles

Insolite, la rue des Thermopyles, Paris 14, Les Mots devant soi, 2014


Parce que c’est presque l’été, j’inaugure une nouvelle série de posts, dans la veine du « guide subjectif de Paris », un nouveau rendez-vous plus personnel : chaque vendredi, je vous parlerai d’un Instagram, d’un instantané du Paris que j’aime, de lieux qui ont une histoire ou dont l’image m’en évoque une.